Réouverture du centre aquatique Aygueblue samedi 15 juin

Le centre aquatique rouvre ses portes après 9 mois de travaux.

Le centre aquatique rouvre ses portes samedi 15 juin 2024.  9 mois de travaux auront permis de moderniser ce seul équipement public du territoire pour la pratique de la nage et l’apprentissage des scolaires. Il s’agissait d’assurer les travaux de pérennité, après 15 années de fonctionnement, et d’apporter de nombreuses améliorations pour optimiser les performances énergétiques du centre aquatique et intégrer le recours aux énergies renouvelables. 

Consulter le site internet d'Aygueblue

Les travaux RÉALISÉS

Pérennité de l’équipement et sécurité des usagers :

  • installation d’une cuve en inox pour le bassin sportif/apprentissage de 25 mètres et remplacement du carrelage dans les autres bassins, pour une durée de vie plus importante et des coûts d’entretien plus faibles ; 
  • remplacement de l’étanchéité, des chapes et du carrelage des plages pour une sécurité maximale pour les usagers ; 
  • réfection de l’étanchéité de la toiture pour une performance énergétique optimale ; 
  • rafraîchissement des peintures des façades extérieures. 

Rénovation énergétique et production d'énergie verte :

  • traitement de l’isolation thermique de l’enveloppe : remplacement de la verrière et des menuiseries coulissantes, traitement des ponts thermiques ; 
  • remplacement de la moquette solaire existante. La moquette solaire permet de préchauffer l’eau des bassins extérieurs l’été et l’eau des bassins intérieurs en hiver ; 
  • modification des réseaux de ventilation afin d’améliorer le brassage de l’air à l’intérieur et de traiter l’humidité ambiante, notamment au niveau des gradins. Optimisation du système de régulation de la centrale d’air pour déshumidifier ; 
  • installation dun système de récupération des calories de l’eau pour préchauffer l’eau neuve des bassins ; 
  • création d’ombrières photovoltaïques sur le parking pour couvrir une partie des besoins énergétiques du centre aquatique. 

 

 L’agence nationale du sport  a subventionné un tiers des 3,7 millions d’euros de travaux, dans la continuité du plan France Relance. 

 Retour