Des aides en faveur des collectivités

Règlement d'intervention pour les communes de MACS

MACS s’est fixé comme priorité de réaliser des économies d’énergie sur le patrimoine public des communes. Les bâtiments communaux constituent, en effet, le premier enjeu d’économie puisqu’ils représentent en moyenne près de 75 % des consommations énergétiques d’une commune, devant l’éclairage public (17 %) et le carburant des véhicules (8 %).

Pour des projets de rénovation énergétique de bâtiments communaux

Depuis 2014, MACS participe au financement de travaux de rénovation menés par les communes. MACS s'engage à financer à hauteur de 50 % les travaux de rénovation utilisant des matériaux biosourcés, à savoir des matériaux issus de matière renouvelable, essentiellement d'origine végétale comme la ouate de cellulose, la laine de bois, le liège et le chanvre.

Pour la construction de bâtiments neufs

MACS prend à sa charge les coûts supplémentaires liés à la conception d'un bâtiment plus performant que la réglementation thermique existante, voire à énergie positive c'est-à-dire un bâtiment qui produit plus d'énergie (électricité, chaleur) qu'il n'en consomme. En pratique, MACS s'appuie sur le référentiel de l'association EFFINERGIE® pour établir les équipements et les niveaux de performance visés.

Pour l’acquisition de véhicules à énergie alternative

La commune recevra une aide de MACS de 5 000 € par véhicule neuf fonctionnant à l’électricité ou au Bio Gaz Naturel Véhicules (BIOGNV). Le nombre de véhicules est limité à 3 pour les communes de plus de 1 500 habitants et à 2 pour les plus petites communes.

Règlement d'intervention en faveur de la transition énergétique