Tout savoir sur la démarche TEPos

MACS s’est engagée dans une démarche de transition énergétique et a été labellisée  Lien externe TEPCV (Territoire pour la Croissance Verte) en février dernier. Son objectif est de diviser par 2 sa consommation d’énergie et de devenir  Lien externe Territoire à Énergie Positive (TEPos) d’ici 2050. La communauté de communes a adopté le 17 décembre 2015 sa feuille de route pour 2016-2020.

 

 

 

Enjeux et diagnostic

Les principaux éléments et enjeux de cette démarche

  •  La préservation de l’environnement et la lutte contre le réchauffement climatique,
  • Le maintien de la compétitivité des entreprises et du pouvoir d’achat des ménages, dans un contexte d’augmentation du prix des énergies,
  • La création d’emplois, non-délocalisables, dans le domaine de la rénovation énergétique, de la construction et de l’exploitation des équipements de production d’énergies renouvelables. 

Les consommations du territoire

Le diagnostic énergétique du territoire a permis de mettre en évidence une consommation de  1 750 Giga Watt heures (GWh) soit l’équivalent de 150 Millions de litres de pétrole par an.

 

Consommation d'énergie du territoire de MACS, source ORECCA 2010 et MACS

Les dépenses annuelles d’énergies, hors transport autoroutier, sont estimées à 180 Millions d’euros par an pour le territoire. Le secteur résidentiel est le premier consommateur avec 36 % des volumes

la production d'énergie renouvelable 13%

La quasi-totalité des énergies renouvelable provient du bois énergie. Le solaire représente  moins de 1% de la consommation globale d’énergie.

Source énergétiques du territoire (ORECCA 2011)

Le chiffre d’affaire total de la production d’énergies renouvelables est estimé à 8 Millions d’euros, essentiellement grâce au bois énergie (37 % des consommations du secteur résidentiel) et au solaire photovoltaïque. Le déficit de la balance commerciale énergétique du territoire est d’environ 170 Millions d’euros par an.

Les gisements d'économie d'énergie

Le gisement total d’économie d’énergie , estimé à 30 % des consommations (essentiellement dans le secteur résidentiel et tertiaire) représente un potentiel de 54 Millions d’euros d’économies d’énergie par an.

Gisement brut d'économie d'énergie réalisé à partir du scénario "Durban" du SRCAE

Les gisements de production d’énergie renouvelable à développer sont la biomasse (bois énergie et méthanisation), l’énergie solaire, l’éolien et l’énergie de la houle.

Téléchargez le détail de la démarche

Une démarche partenariale

Une démarche partenariale

182 acteurs du territoire sont mobilisés depuis plus d’un an (élus, entreprises, associations, institutions) autour de différentes thématiques. Leur travail collaboratif a permis d’élaborer le diagnostic énergétique du territoire et de définir les actions prioritaires à mener d’ici 2020.

Trois axes stratégiques

La sobriété et l’efficacité énergétique

L’habitat et le transport représentent à eux deux 70 % des consommations énergétiques du territoire. Ce sont dans ces deux domaines que des efforts importants sont à réaliser en priorité.

L’exemplarité des collectivités

Elle doit s’appliquer notamment dans la réalisation de travaux d’amélioration énergétique des bâtiments publics pour réduire la facture énergétique des collectivités. MACS a choisi d’allouer une enveloppe de 2 millions d’euros pour aider les communes à financer leurs travaux de rénovation jusqu’à 2020.

La production d’énergie renouvelable locale

Le principe consiste à relocaliser au sein du territoire la production d’énergie en exploitant les potentialités de notre environnement. 

Zoom sur quelques actions

Mise en place d’une plateforme de rénovation énergétique de l’habitat pour accompagner les professionnels et les particuliers à la mise en œuvre de rénovations énergétiques à coût maîtrisé.

Promouvoir l’économie circulaire, en accompagnant les entreprises du territoire, en coopération avec le conseil régional et la CCI. 

Développer la mobilité alternative via le réseau de bus YÉGO et les liaisons douces.

Favoriser la production locale et partagée d’énergie renouvelable, en mobilisant le financement participatif aux côtés de l’effort public.

Liste complète des actions

Liste complètes des actions

Télécharger la présentation complète 

Axe 1 : Sobriété, efficacité, économie circulaire

1. Engager le défi « Famille à Énergie Positive »

Mobilisation des familles pour réaliser des économies sans investir et dans la bonne humeur.

2. Dynamiser la rénovation énergétique de l’habitat

Plateforme de rénovation énergétique de l’habitat fournissant conseil et accompagnement des particuliers ainsi que formation des artisans et mobilisation des professionnels de l’immobilier.

3. Accompagner les entreprises vers l’économie circulaire

Mettre en place une dynamique de réseau et accompagner les entreprises en partenariat avec les chambres consulaires.

4. S’engager vers des zones d’activité à Énergie Positive

Concevoir et aménager les prochaines zones communautaires en se projetant vers un bilan à énergie positive (bioclimatisme, transports alternatifs, production renouvelable…) ;

5. Intégrer la transition énergétique dans la planification urbaine

Intégrer la dimension TEPOS dans les dispositions des documents d’urbanisme (zones d’activités, logement, transports…).

6. Poursuivre l’amélioration du réseau de transport en commun

Optimisation et  accessibilité du réseau, plans de circulation et politique de stationnement, pôles d’échange multimodaux.

7. Poursuivre le développement de la mobilité douce

Construction des pistes cyclables prévues au schéma directeur de liaisons douces, intégration de la mobilité douce dans les aménagements de voirie et soutien au développement du vélo à assistance électrique. 

8. Développer la mobilité partagée

Étudier puis mettre en œuvre une politique favorisant l’usage du co-voiturage ou d’autres formes de mobilité partagée sur le territoire.

9. Développer la mobilité électrique et GNV

Installer un réseau de bornes publiques de recharge de véhicules électrique et acquérir des véhicules électriques ou GNV.

Axe 2 : Exemplarité des collectivités

10. Engager la transition énergétique du patrimoine de MACS

Engager une politique de réduction des consommations et d’investissement dans la production d’énergie renouvelable pour couvrir, à terme, la totalité des dépenses énergétique.

11. Aider la Lien externe transition énergétique du patrimoine communal

Accompagner les communes techniquement et financièrement par le biais du fonds de concours « Transition Énergétique ».

12. Mettre en œuvre une politique d’achat  « responsable »

Intégrer des critères environnementaux et énergétiques dans les marchés passés par la collectivité,

13. Réduire le gaspillage alimentaire et poursuivre les achats en circuits courts au pôle culinaire

Réduire le gaspillage alimentaire par le biais d’expérimentations et développer les achats locaux notamment de produits « bio » en étudiant la création de groupement de commande.

14. Augmenter l’utilisation de matériaux recyclés en voirie

Poursuivre la politique de MACS en matière de recyclage de matériaux de voirie et atteindre les objectifs fixés par la loi TEPCV.

Axe 3 : Un approvisionnement énergétique 100 % renouvelable et local

15. Mettre en place des projets de développement de la production locale et partagée

Lancer un appel à projet pour développer la production d’énergie renouvelable au travers d’un modèle participatif. Lien externe En savoir +

16. Développer l’usage local du bois énergie

Étudier le développement de petites chaufferies collectives ou individuelles (en particuliers les EHPADs, le centre aquatique) les dans le respect des usages du bois.

17. Réaffecter le produit de la fiscalité locale sur les énergies renouvelable 

Réserver le produit des taxes perçues par la collectivité sur les unités de production d’énergie renouvelables, aux actions relavant de la transition énergétique.